En date du novembre 18, Grande Brasile

Nourriture

La nourriture est très abondante et destinée aux marins qui doivent travailler dur toute la journée. Le chef philippin n’est pas vraiment habitué à préparer des plats européens. Il y a deux fois par jour de la viande avec des portions de légumes minimales. Pas pour les végétariens. Seulement à cause de notre réclamation après deux semaines, contre les plats d’accompagnement des pommes de terre sautées trop cuites. L’alternative était alors les pâtes trop cuites et le riz gluant. Tous les repas doivent être prêts au moins une heure avant l’heure officielle, alors les repas et étaient toujours froids. Le capitaine nous a dit qu’il disposerait d’un budget de 5,70 € par passager et par jour pour la nourriture. Le prix que nous avons payé par personne, n’est pas très compréhensible. Il est conseillé de prendre des aliments que tu aime manger de temps en temps, et éventuellement de les préparer toi-même. Le capitaine nous a également invités à cuisiner, mais le cuisinier n’apprécierait pas cela. Cependant, nous avons appris par d’autres voyageurs que le chef appréciait ces gestes et des autres que étaient bien mieux servis sur d’autres navires.

De l’eau

Il y a beaucoup d’eau sur le bateau. Tu peux te doucher correctement et ne pas avoir à te ménager. L’eau de traitement est traitée dans une installation à vide à partir d’eau de mer. Selon l’ingénieur, l’eau est impropre à la consommation, mais non dangereuse. Il y a beaucoup plus de l’eau chaude que du froide, car l’eau d’un échangeur de chaleur est chauffée par l’eau de refroidissement. Pour boire suffisamment d’eau minérale plate est disponible.

D’électricité

Étant donné que la génératrice du navire produit suffisamment d’électricité, celle-ci est disponible en tout temps et de manière suffisante. Avec les prises Schuko et Europe, les appareils peuvent être connectés à tout moment pour être chargés. Il y a des prises dans toutes les cabines. Le chef propose également de connecter les véhicules à « l’alimentation à quai» ou «à bord» pour charger les batteries des véhicules. Il est également possible de faire tourner le moteur dans les ports.

L’argent

Tu n’as pas besoin d’argent à bord. Chez le capitaine, il y a peu de choses à acheter, généralement de l’alcool. Les montants respectifs sont toujours en USD et en espèces à régler.

L’hébergement

Nous étions informés à l’avance que nous sommes sur un cargo et non sur un navire à passagers. Bien que notre hébergement soit spacieux pour une cabine, nous avons réservé la cabine du propriétaire, qui comprend une salle de séjour, une chambre à coucher et une salle de bain. La qualité des installations et la propreté, cependant, correspondent à une auberge de jeunesse vieillissante dans un pays en développement. L’ensemble fauteuils et canapé est si sale que nous nous asseyons seulement sur nos serviettes. Il date de dix-huit ans et était manifestement dans le besoin. Le prix de la cabine ressemble toutefois davantage à un hôtel de la classe supérieure. Le rapport qualité-prix est une impudence absolue. Les cabines intérieures sans fenêtre sont beaucoup moins chères, mais le rapport qualité-prix reste modeste. Selon la description de Grimaldi, la cabine du propriétaire est nettoyée tous les jours (comme le quartier des officiers) et le linge est changé chaque semaine ! Nous n’obtenons qu’un nettoyage rapide par semaine et une blanchisserie après plainte, si nous le demandons de manière intensive. De linge il y a si peu que nos serviettes doivent d’abord être lavées avant d’être à nouveau remis (les mêmes). Nous les avons lavés donc nous-mêmes.

Internet

Le capitaine organise dans le premier port au Brésil pour tous ceux qui veulent des cartes SIM avec 1 GB de données pour 20 USD. Ceci est extrêmement pratique et s’étend jusqu’à Montevideo.

Des visites

Selon Grimaldi, tu peux te bouger n’importe où sur le navire en tant que passager, à moins que le commandant de bord ne donne d’autres instructions. Nous avons également vécu cela. Bien que les places de stationnement des voitures ne soient pas accessibles aux passagers, nous avons toujours pu demander au chef si nous pouvions accéder à notre véhicule et cela a toujours été accordé. Un marin nous a accompagnés chaque fois pour des raisons de sécurité, super ! Pendant les travaux dans les ports sur le pont sur lequel se trouvaient nos véhicules, nous avons pu surveiller nos véhicules et protéger contre des voleurs potentiels.

Si le temps le permet, le commandant de bord a organisé des visites pour les passagers, dans notre cas par exemple à Rio.

L’inspection de la salle des machines avec les explications du chef mécanicien était très impressionnante.

Sauf pour les manœuvres compliquées, nous pourrions à tout moment visiter aussi le pont et demander beaucoup des questions.

Entrée et sortie du port

Accès à Anvers

Avant de pouvoir conduire avec le véhicule dans le port, tous les passagers voyageant sur le navire, doivent se présenter au bureau de l’immigration (bureau de l’immigration, le bâtiment est étiqueté « police »).

L’adresse est :

Anvers Schengen Office de l’immigration

Kauwenstein (entre Boudewijnlock et Van Cauwelaertlock)

2040 Anvers, Belgique

Tel: 0032.3.546.07.30

N51 ° 16.652 ‘E4 ° 19.924

 

Là tu obtiennes un document estampillé dont tu as besoin pour ton embarquement.

Pour que le document soit créé, le navire doit déjà être au port. Toutefois, au plus tard, cela doit se produire 6 heures avant le départ du navire. L’autorité est ouverte 24h / 24h (week-ends compris).

Ensuite, tu peux conduire directement au terminal du port (Haven / Kaai 1333, chez Grimaldi). Il n’a pas besoin de papiers supplémentaires, tu te rendes directement à la barrière et les soumettez à l’employé. Il t’explique ensuite où se trouve exactement le navire. Sur la zone portuaire, les piétons sont interdits. Sortir n’est autorisé qu’avec un gilet de sécurité et est également fortement recommandé car les nombreux mouvements dans le port. L’officier de quart devant le navire te reçoit et te conduit à ta cabine. Le véhicule peut être garé par toi-même une fois que le chef a attribué la place respective.

Si tu expédie ton véhicule sans être à bord, nous te recommandons d’installer un limiteur de régime. Les chauffeurs font tourner les moteurs froids à plein gaz jusqu’à ce que la pression nécessaire soit atteinte.

 

Sortie du port de Montevideo

Une fois le navire est complètement déchargé, la personne responsable libère la cargaison. La gentille dame de Grimaldi nous accompagne au contrôle douanier du véhicule et au contrôle des passeports. Tout est fait en une heure environ. Les douanes étaient généreuses et voulaient juste vérifier s’il s’agissait bien de camping-cars.

Nous n’avons pas eu à faire d’autres paiements.

Blanchisserie

A bord se trouvent une machine à laver et un sèche-linge. Les heures auxquelles les passagers et les officiers sont autorisés à se laver sont fixes, mais ne sont pas vraiment conservées par les officiers. Personne ne s’en préoccupe. La poudre à laver est disponible.

La sécurité

Pendant les séjours dans les ports, il est avantageux de pouvoir garder le propre véhicule. Cela a toujours été possible dans notre cas et le chief l’a même préféré. Sur le pont de la cabine, nous nous sommes sentis très en sécurité. En raison du bon contact avec l’équipage, un vol dans notre cabine ou sur notre véhicule était inconcevable. D’autre part, les sacoches d’une Harley Davidson, ont été démontées. Nous avons également vu comment le livreur a fait une vidéo de tout le chargement et l’a peut-être transmise au port le plus prochain. Sur le pont, il y avait toujours des véhicules officiels et des dockers qui n’avaient rien à faire là.

Emmener à bord

  • Photos et vidéos à montrer
  • Les aliments préférés qui durent longtemps (tels que le pain complet ou les sucreries, etc.)
  • Apéritif
  • Matériel de lecture
  • Jeux de société
  • Prendre les propres chaises de camping

Frais

Owner cabine pour deux personnesEUR 7’574.70CHF 8’731.57
Frais d’embarquement Globi et ErnstliEUR 5’684.00CHF 6’552.11
Frais de port à MontevideoEUR 0.00CHF 0.00
TotalCHF 15’283.68

Agent d’embarquement

Seabridge
Wilhelm Heinrich Weg 13
40231 Düsseldorf
GERMANY
Tel.: +49-(0)211-210 8083
Fax: +49-(0)211-210 8097
seabridge@t-online.de
www.seabridge-tours.de
Sandra Grabo

Agent à Anvers

Waterclerk
Grimaldi Belgium N.V.
Tel:+32 3 545 89 10   direct 89 11
Fax:+32 3 545 89 50
Mob : +32.478.800.736
Email: R.Vanaerde@grimaldi.be
Roland Van Aerde

Agent à Montevideo

KMA Uruguay
25 de Mayo 713
901 Montevideo
CP 11000
Tel: +598 2 909 1412
www.kma.com.uy
shuitzil@kam.com.uy
Socorro Huitzil

Lieux pour préparer pour l’embarquement

Campsite

CamperPark Antwerpen
Vogelzanglaan 7, B-2020 Antwerpen
Tel: +32-477-800 880
www.camperparkvogelzang.be
info@nocterra.com
N 51.18944 / E 04.40055

Hotel avec Parking

Kasteel Solhof Hotel
Baron van Ertbornstraat 120
2630 Aartselaar, Antwerp
Telephone +32 (0) 3 877 30 00
info@solhof.be
www.solhof.be
N51° 08.263′ E4° 23.624′

Lieux pour préparer le départ

Campsite
Paraiso Suizo
Ruta-1 (Interbalnearia)
Jaureguiberry
GPS: 34.77981S, 55.430238W
Kontakt: Silvia Koller & Heinz Stüssi
info@paraisosuizo.com
www.paraisosuizo.com